Blog

La RSE dans les achats, pourquoi, comment?

Comment intégrer la RSE jusque dans vos achats ?

Commençons par un petit rappel de ce qu’est la RSE :

Il s'agit de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. La commission européenne en donne la définition suivante: «  un concept qui désigne l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ».

Elle repose sur 3 piliers : social, environnement et économie.

Pourquoi intégrer la RSE dans vos achats ?

Votre politique RSE vous incitera à aller plus loin, en impliquant tous les processus qui font fonctionner votre organisation. La déclinaison de votre politique RSE dans vos achats vous apportera une plus forte crédibilité. Ceci est primordial, car cela vous amènera à un partage de valeurs aussi avec vos salariés. C’est l’ADN de votre société qui s'enrichira.

Les clients et les actionnaires deviennent de plus en plus sensibles à la façon dont la RSE est abordée dans une entreprise.  Quelque part, ils sont encore plus acteurs de l'amélioration de notre société grâce à  la confiance qu’ils peuvent placer en vous. Pour autant, il ne s’agit pas de faire dans la démagogie ou dans le « cosmétique ». Car, au final, c’est la popularité et l’image de votre organisation qui sont directement impactées.

Dans son étude de janvier 2016 "RSE et compétitivité", France Stratégie constate qu’une entreprise qui intègre la RSE augmente sa performance économique de 13%. Elle remarque aussi que 37% des entreprises se lancent dans une démarche RSE afin de se démarquer et d’innover !

Quelles conséquences votre démarche RSE a-t-elle sur vos fournisseurs ?

Votre démarche RSE impacte forcément vos fournisseurs . Dans l'enquête "RSE : la parole aux fournisseurs!" publiée en janvier 2020 par l'ORSE, BPI FRANCE et PWC,  70% des fournisseurs déclarent être interrogés régulièrement par leurs clients sur la RSE. Notez que 79% de ces demandes sont formulées lors de l'appel d'offre!  Les fournisseurs ont aussi un intérêt dans cette réflexion RSE . 61% d'entre eux reconnaissent que leur offre et process se sont améliorés et qu'ils ont accès à de nouvelles opportunités. Ils y trouvent donc un avantage et peuvent en plus vous apporter des idées innovantes. Toutefois, ils auront peut-être des investissements à réaliser pour être à la hauteur de vos exigences ou auront besoin d'être accompagnés. Soyez donc attentifs à ouvrir le dialogue avec vos fournisseurs en amont. Laissez leur le temps de réagir et de vous faire des suggestions.

Comment intégrer la RSE dans vos achats ?

La RSE peut s'intégrer dans vos achats à différents niveaux du processus.

  • Le premier est la sélection des fournisseurs. Que ce soit au moment de l’établissement de la liste des fournisseurs  consultés, dite aussi « short list », ou lors de la notation technique des fournisseurs pendant l’ouverture des plis techniques.
  • La rédaction des documents de consultation où les exigences seront décrites précisément, constitue le deuxième niveau . Attention toutefois à rester proche de l’objet du marché et de vos intérêts.
  • Le troisième niveau, quant à lui, peut se trouver dans la mise en œuvre de la mieux disance, dans la façon  de prendre en compte les engagements des fournisseurs dans l’attribution et dans la rédaction du contrat.
  • Un quatrième niveau se retrouve dans la mise en place du TCO ou coût total, qui permet d’élargir l’analyse commerciale en intégrant le cycle de vie complet d’un produit.
  • La RSE est aussi présente pendant la vie d’un contrat, dans les contrôles qui seront faits chez les fournisseurs afin de vérifier dans la vraie vie que les engagements sont respectés. C’est aussi vrai pour les engagements du donneur d’ordre, notamment sur le respect des délais de paiement et sur le fait que des clauses abusives ne sont pas appliquées dans l’exécution d’un contrat. Sachez que des labels et certifications existent et peuvent venir enrichir ces dispositifs de contrôles.

Par ailleurs, vous irez peut-être même jusqu’à signer une charte RSE ou de développement durable avec vos fournisseurs.

Quels critères RSE faut-il intégrer dans vos achats?

Tout dépend de votre activité, de votre politique RSE, du degré de maturité existant déjà dans vos achats ou produits.

Etes-vous plus attaché au respect des valeurs sociales et sociétales ? Souhaitez-vous participer à la réduction des risques environnementaux ? Souhaitez-vous protéger ou améliorer l’image de votre société et de ses produits ou services ? Voulez-vous assurer une conformité règlementaire ? Etes-vous convaincus que la RSE est un levier de performance pour l’innovation ? Qu’elle apportera un meilleur service à vos clients ?

Les réponses à ces questions orienteront votre politique d’achat RSE. Elles vous guideront dans la mise en œuvre d’achats responsables.

Connaissez-vous la charte relations fournisseurs responsables ?

La charte relations fournisseurs achats responsables peut vous aider dans votre démarche RSE appliquée aux achats. Elle a été conçue en 2010 par la Médiation des entreprises et le Conseil National des Achats. Son but est d'inciter les entreprises et organisations publiques à adopter des pratiques d'achats responsables vis-à-vis de leurs fournisseurs. Elle compte aujourd’hui plus de 2000 signataires en France. Parmi ceux-ci, se retrouvent de nombreuses grandes entreprises françaises, des organismes socioprofessionnels, des fédérations mais aussi des ETI, PME et TPE issues des secteurs privé et public.

La Charte Relations Fournisseurs Responsables se compose de 10 engagements pour des achats responsables, parmi lesquels :

  • Choisir un fournisseur en appréciant le coût total de l’achat et non pas seulement le prix apparent, en intégrant les coûts logistiques, les risques en termes de réapprovisionnement, les problèmes de qualité et d’image ;
  • Prendre en compte l’impact environnemental de son entreprise et de ses activités, y compris les activités externalisées ;
  • Veiller à la responsabilité territoriale de son entreprise en recherchant, sur le territoire où elle exerce son activité, à contribuer le plus possible à développer l’activité économique.

Sa signature n'impose pas une conformité préalable, mais l'engagement dans une démarche de progrès. Au préalable, il sera nécessaire de réaliser un état des lieux. Il vous permettra d’apprécier dans quelle mesure les pratiques en vigueur dans l'organisation sont compatibles avec les 10 engagements de la Charte. Un plan d’action pragmatique viendra ensuite compléter ce dispositif.

Vous souhaitez être accompagnés afin de mettre en place cette démarche?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.