Blog

L’acheteur et le juste prix quelle histoire !

Quel est le juste prix pour mon achat?

Quel acheteur ne se pose pas la question du juste prix?

Si vous êtes un professionnel des achats, lorsque vous répondez à cette question fondamentale, vous déterminez votre prix d’objectif. Et par là même vous obtiendrez votre marge de négociation lorsque vous aurez analysé les plis de votre appel d'offre.

Comme vous le savez : toute la difficulté réside dans le fait de trouver la bonne réponse à cette question !

Pour cela, plusieurs approches sont possibles .

Dans l’une d’elles, l’acheteur estime en fonction d’un certain nombre de facteurs l’évolution qu'il pense devoir appliquer à son prix de référence. Ces facteurs sont à identifier lors du sourcing. De même ils peuvent prendre en compte en complément  le niveau de concurrence, l'évolution des coûts des matières premières ou de la main d’œuvre …

Inutile de vous dire combien le professionnalisme de l’acheteur est primordial lors de cette étape…En effet, si aucun acheteur ne veut acheter trop cher, le risque existe aussi d'aller trop loin dans la négociation et d'attribuer à un prix trop bas. Et cela d'autant plus que l'achat ne doit pas être réalisé au détriment de la qualité du produit !

Et le prix de référence, c’est quoi ?

Par définition, il s'agit du prix « habituel » du produit, c'est à dire celui qui est payé en moyenne par d’autres clients ou par vous.

Là aussi, en tant qu'acheteur vous pouvez utiliser plusieurs méthodes pour le déterminer. L'une d'entre elles est le coasting, qui permet d'analyser plus finement les composantes de ce prix.

De plus, il faut savoir que le prix de référence présente un autre avantage : il peut être utile pour « mesurer » la performance de l’achat. Et oui, si vous le comparez au prix obtenu lors de l’achat vous obtenez un indicateur pertinent !

Et le prix acceptable pour votre budget ?

Encore une nouvelle notion de prix me direz-vous !

L’acheteur peut aider le prescripteur à le cerner. En tout état de cause il doit le prendre en compte dans son prix d’objectif. Et surtout, bien évidemment, a minima le respecter lors de l’attribution !

Parfois, la combinaison de tous ces prix dans un appel d'offre aboutit à une situation d'infructuosité. Si, en tant qu'acheteur, vous n'avez pas anticipé l'hypothèse de cette situation et défini une stratégie de repli, vous êtes en difficulté. Il vous restera à vous poser les bonnes questions !

 

Si vous éprouvez des difficultés à déterminer vos prix de référence, d’objectif ou à mettre en place un indicateur de performance de vos achats, je suis à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner sur ce sujet. Alors n’hésitez pas à me contacter !

 

Vous souhaitez être accompagnés sur ce sujet?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.